Ce projet de longue haleine a été lancé en 2001. Une tétralogie, ce sont quatre pièces articulées entre elles, se prolongeant l’une l’autre. Sur le projet, le très vieux site (déjà l’œuvre de votre serviteur) est toujours en ligne.

Quatre pièces, onze personnages, six comédiens, un auteur (que je connais bien : mon propre père).

D’abord, il y eut des lectures publiques, puis Le Chantoir du Cendrier, spectacle chanté mêlant extraits de la Tétralogie mis en chanson, chansons issues du répertoire des interprètes, polyphonies, et, enfin, l’arrivée à la scène des quatre pièces en 2004 au Vingtième théâtre.

Je jouais dans deux d’entre elles (Quartus dans L’Île du Café Club et L’Amant dans Boulevard), seul à interpréter deux personnages différents (Luc Cendrier et Marie-Claire Davy jouaient chacun dans trois pièces mais y représentaient les mêmes personnages à différents âges de la vie).

En 2005, trois des pièces sont reprises au Theâtre Le Proscenium. Je ne joue plus qu’une pièce, mais je reprends la mise en scène de Si bleu, si calme, première pièce du cycle.