Voilà comment je qualifierais le démarrage de cette nouvelle année[1].

Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire, je continue mes pérégrinations au Théâtre Espace Marais. Et dès ce dimanche à 19h30, on reprend Dom Juan, et je retrouve avec plaisir l’ami Sganarelle et le pauvre Piarrot.

Le 9 octobre, nous démarrons Le Bourgeois Gentilhomme[2], où j’ai le plaisir d’interpréter les rôles du Maître de Musique, affairiste sans scrupules et Covielle, valet ingénieux qui mettra en place la suprême supercherie qu’on appelle couramment les Turqueries. Pour ceux qui ne connaîtraient pas la pièce, il s’agit d’une œuvre pleine de fantaisie où le Bourgeois, un certain M. Jourdain, qui a visiblement de l’argent en trop, voudrait avoir aussi l’éducation et l’élégance des nobles[3]. On pourrait résumer l’intrigue à un concours de celui qui l’escroquera le mieux (maîtres, Comte, ou la propre famille de M. Jourdain – dans l’intérêt de sa fille). Nous jouerons ensuite tous les samedis et dimanches.

Les Fourberies de Scapin reviennent, elles, le 17 octobre, avec un nouveau Scapin, un nouveau Géronte/Octave, une nouvelle Sylvestre/Hyacinthe/Carle/Zerbinette/Nérine[4], et où au rôle d’Argante que j’interprète s’ajoutera cette année celui de Léandre[5]. Ce sera joué tous les dimanches, et, comme l’an dernier, je jouerai en alternance.

Enfin, un peu plus tard (je confirmerai la date un peu plus tard), nous verrons le retour de Treize à table, où je me vois cette année confier le rôle principal[6] !

Par ailleurs, je donnerai cette année des cours au sein de l’École Paris Marais[7] – toujours au même endroit (et dans un local associé, rue du Sergent Bauchat) pour les enfants de 8 à 10 ans le mercredi à 17h et les 11-14 ans, le samedi à 10h.

Bref, je suis pour ainsi dire résident au Théâtre Espace Marais cette année avec cinq à six spectacles et trois heures de cours par semaine.

Pour autant, je ne tourne pas le dos à mes activités webistiques : j’anime un atelier Création de blog pro à destination des animateurs Cyber-base® le 7 octobre… et n’oubliez pas de vous inscrire et de viender nombreux au Dotcamp 42 le 10[8] !

Bon, allez je retourne me coucher pour accumuler des forces[9][10].

Notes

[1] ceci dit, je suis ouvert à toute explication quant à l’origine de cette expression

[2] toujours du même auteur, un petit jeune qui monte, ce Poquelin ^^

[3] rappelons brièvement que nous sommes au XVIIe siècle, âge de la monarchie de droit divin où les nobles sont donc par essence supérieurs aux roturiers, et que ceux qui veulent échapper à leur condition naturelle et s’élever au-delà de la place que Dieu leur a donné sont non seulement dans leur tort, mais des quasi-criminels ou, dans le cas de Jourdain, des fous

[4] nouvelle-ancienne, puisqu’il s’agit de Marie Burvingt, co-directrice de la Compagnie Michel B. avec qui je partage l’affiche dans toutes les autres pièces !

[5] pour ceux qui ont suivi, on est donc passé d’une distribution de 7 à 4 !

[6] L’Homme de Zapatapam, c’est moi \o/

[7] je n’ai aucune responsabilité dans la mise en place des sites, je le rappelle

[8] bon, là je ferai plutôt de la figuration intelligente, et je partirai pas tard, mais ça promet d’être passionnant

[9] hibernons l’été pour lutter contre le réchauffement climatique :-D

[10] nan je blague, on répète comme des forcenés, là