Noé Cendrier

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Encore des vacances ?!?!??!!??!!

Les nouvelles, par ici, à ce qu’on dirait, se suivent (à distance) et se ressemblent un peu (quand même).

Quoi de neuf, donc ? J’ai pris l’avion (oui, j’avais atteint le grand âge qui est le mien sans avoir voyagé au-dessus du sol), suis passé, au retour, de 25° C à -5° C (sous abri, rajoutez 10 et retranchez 8 pour le cas plein soleil/plein vent) et je joue, encore, toujours, avec obstination – et délectation aussi !

Et voilà, j’ai raté le moment pour vous présenter mes vœux – mais vous savez que je vous souhaite toutes les bonnes choses qui vous puisse arriver – et je me prépare à faire face à la période de vacances dites d’hiver, c’est-à-dire un rythme de dix à onze représentations hebdomadaires pendant quatre semaines – autant dire qu’il est probablement prudent que j’envisage de prendre des forces…

Vous n’y êtes pas encore venu ? Vous n’avez vu ni les Molière, ni le Cyrano ?! Courez, précipitez-vous, les billetteries en ligne vous tendent les bras et… je vous attends.

Cyrano de Bergerac au Théâtre Espace Marais, mise en scène Michel Bouttier

À bientôt, donc.

Alive !

Même si ma rareté en ces lieux aurait pu vous causer quelque inquiétude, je vous rassure, je suis bien en vie !

J’ai juste été un peu débordé, ces derniers temps. Ceux d’entre vous qui reçoivent mes nouvelles par courrier électronique (n’hésitez pas à réclamer si vous ne faites pas encore partie des heureux élus) savent déjà que nous avons démarré les représentations de Cyrano, mais je ne me suis naturellement pas étendu (ce n’est pas ici le lieu) sur les diverses péripéties qui ont émaillé les répétitions.

Vous saurez, toutefois, que le spectacle a été délicat à finaliser, et que nous avons connu nos heures de doutes. J’espère, maintenant qu’il est acquis que nous avons un spectacle – et qui visiblement satisfait nos aimables spectateurs – pouvoir compléter mon journal de création un peu abruptement interrompu fin juillet…

Par ailleurs, nous reprenons dimanche qui vient Le Bourgeois gentilhomme avec une nouvelle Lucile/Dorimène, la pimpante Dimitra Panopoulos – la non moins pimpante Valérie Baiche n’ayant pu poursuivre l’aventure avec nous !

J’ai aussi retrouvé avec plaisir les Sganarelle et Pierrot de Dom Juan mais j’ai raccroché le costume d’Octave dans Les Fourberies de Scapin et passé le relais au camarade Thomas Dunan, également de l’aventure cyranesque.

Comme d’habitude, les dates sont toutes sur le site, n’hésitez pas à passer (et à repasser) nous voir. Nous vous attendons, de pied ferme !

Message de service

Comme je l’ai évoqué la dernière fois, nous préparons la création de Cyrano de Bergerac pour le mois d’octobre au Théâtre Espace Marais. Et, donc, le rôle titre m’échoit. Un rôle pas petit, petit, tout bien pesé.

Du coup, l’envie de me vient de dédier une rubrique, ici, à cette aventure. Tenter de décrire les échanges de l’acteur et du personnage, ce dont le texte me parle, et ce que je crois qu’il peut dire à d’autres… Comme ce site n’est pas un vrai blog, ces bavasseries-là n’apparaîtraient pas en page d’accueil, mais dans le fil RSS du site et dans la page dédiée à sa catégorie.

Je le fais bref, les actualités ci-dessous sont toujours d’actualité, je ne voudrais pas les chasser trop loin dans la page ;-)

Fin de saison en vue !

Et déjà, nous entrons dans la dernière partie de l’année. Il me semble que j’écrivais hier sur l’ouverture de saison[1], et voilà que les vacances de printemps touchent à leur fin[2] et que nous allons entamer, donc, la dernière période de programmation, jusque fin juillet, au rythme « normal » de cinq représentations par fin de semaine – plus les supplémentaires de groupe. Mais vous savez déjà où trouver les détails !

Très vite, ce sera aussi les présentations de fin d’année de l’école où mes élèves aimés me rendront fier[3] ainsi que leurs parents. Ce sera les dimanches 19 et 26 juin.

Pour m’occuper pendant la relâche

Puisque j’ai un week-end libre avant le mois d’août, c’est l’occasion de retrouver la foule bien-aimée à l’occasion d’une install party Dotclear, dimanche 15. Si vous voulez ouvrir votre blog, améliorer votre Dotclear ou me payer une bière, c’est l’occasion rêvée, n’hésitez pas à vous inscrire !

Et l’an prochain ?

Comme je vous l’avais précédemment suggéré, je reste à l’Espace Marais l’an prochain. Je ne devrais plus jouer dans Les Fourberies de Scapin, mais un grand rôle à profil à fumer sous la douche m’attend…

Et puis, toujours, les écritures en cours, les projets web (il se pourrait qu’il y ait du changement sur le site du théâtre…), si quelqu’un a la formule pour étirer le temps quand on en manque, je suis preneur (et le rétrécir quand on s’enquiquine aussi, tant qu’à faire).

Soyez (pas trop) sages et à bientôt ici, là-bas ou autre part – le monde est vaste !

Notes

[1] quoique non, c’était pas hier, j’étais trop fatigué hier 3_3

[2] UNE journée de relâche entre le 6 avril et le 8 mai, et 52 représentations sur cette même période

[3] dans l’hypothèse absurde où leur présentation ne serait pas à la hauteur de l’espérance que j’ai placée en eux, il va sans dire que je les écorcherai vifs séance tenante ! ^^

Cours-y vite, cours-y vite !

Un petit coucou rapide entre deux représentations dans le nouveau rush vacancier[1] en cours – malgré l’arrêt de 13 à table, le rythme reste soutenu.

Mes cartes de visite et moi et elles sont classe ^^

  • je me suis lancé dans un projet d’écriture dont je ne peux encore rien vous dire, tant qu’on ne sait pas si ça va aboutir à quelque chose. Je me contenterai de dire que, si on en vient à bout, vous pourrez voir ça dans vos étranges lucarnes chez vous… mais pas tout de suite !
  • la fin de ma première année de « prof » à l’École Paris Marais se profile déjà. En mai, nous auditionnerons les scènes et en juin, les parents se bousculeront au spectacle. Partager ma science me plaît toujours autant – ça faisait quelques années que je ne l’avais plus fait – je devrais donc rempiler l’an prochain : amis parisiens, pensez-y si vous cherchez un cours de théâtre pour vos enfants ;-)
  • et je n’en ai certainement pas fini avec le Théâtre Espace Marais, puisqu’un projet extrrrrrrêmement sexy se profile pour la rentrée, dont, bien sûr, je ne peux encore rien dire ici[2]. Je resterai allusif en disant qu’il s’agit d’un grand rôle avec lequel je me sens de longue date une affinité particulière.

Bref, je cours, je cours, et je ne m’ennuie pas. Même s’il m’arrive de craindre de manquer de temps pour d’autres projets qui m’importent aussi !

Notes

[1] on a une petite pause à la fin de ces quatre nouvelles semaines de folie tropicale, ce ne sera pas du luxe

[2] trop de teasing tue le teasing, je sais :-p

- page 3 de 7 -