Tu peux me redonner l’adresse ?

C’est pas compliqué, c’est dans le Jura, pas très loin de Saint-Claude, derrière Pollox. Pour le train, tu descends à Bourg-en-Bresse et ils peuvent t’envoyer un chauffeur. Et puis quand tu arrives, tu as le lac, tu peux pas te tromper… Enfin, maintenant, c’est fermé, mais il y a encore une dizaine de jours, ça grouillait de monde. Des étudiants, des jeunes retraités, des jeunes mères ou qui n’allaient pas tarder, des chamanes et des vedettes du chobize, c’était pas triste !

Ça s’appelait L’Auberge des blogueurs. Un jeu littéraire. Même que j’y ai joué – et plutôt deux fois qu’une, puisque j’ai eu l’honneur et l’avantage d’interpréter deux personnages. Le rêveur Artus Constant, peintre et fils de paysan bas-alpins, et le dynamique gouvernantE Vernon Tardif, jeune, enthousiaste et taquin avec son amoureux.

Client puis membre de l’équipe, donc, j’ai particulièrement apprécié… de lire les autres auteurs, suivre leurs concertations sur le forum dédié, cette émulation, cette ambiance généreuse, de partage et de folie douce. On a passé, tous ensemble, un très bel été, et la fin de la colo est un peu difficile, mais je suis bien content d’en avoir été. Même si je me dis que j’aurais pu/dû publier/travailler plus, creuser mes personnages davantage, leur donner plus de temps pour exister…

Mais bon sang que c’était chouette et vivifiant ! Merci les copains, Kozlika en tête, qui avec ses deux compères a planifié cette parenthèse sapinesque. On recommence quand ?

Commentaires

1. Le vendredi 25 septembre 2020, 12:01 par Kozlika

Merci à toi d’être venu jouer avec nous ! J’ai beaucoup aimé la délicatesse d’Artus et la malice de Vernon. Ce que je regrette le plus : que tu n’aies pas eu le loisir de développer Vernon (Artus je crois est parvenu à tes fins ;-)) plus avant car le personnage était très attachant <3

2. Le vendredi 25 septembre 2020, 14:57 par Noé

Merci Kozlika ! Je dois bien avouer que je me suis lancé sans but défini dans cette affaire. Artus s’est imbriqué « naturellement » dans la trajectoire de Calliste au point d’en devenir PNJ à son retour à elle. Vernon, effectivement, a cruellement manqué d’un auteur plus disponible, et ça me fait très plaisir que tu l’aies bien aimé quand même 🤗🤗🤗

3. Le vendredi 25 septembre 2020, 18:55 par orpheus

J’ai beaucoup aimé tes deux personnages et je salue ton soin à leur apporter des voix différentes.
Si ton Arthus était plus lisible au niveau de ton identité (surtout quand on avait capté celle de Calliste, huhuhu), tu as réussi à me couper les pattes avec Vernon, je ne m’y attendais pas du tout.
Et je te félicite pour avoir si bien su peindre l’orientation de Vernon, j’étais persuadé que son auteur avait la même. Bravo ;-)

4. Le samedi 26 septembre 2020, 15:23 par Lephilo

Le haut-provençal de Forcalquier c’est juste romanesque, ou bien …

5. Le dimanche 27 septembre 2020, 11:45 par Noé

Je suis très flatté, Orpheus, de la part d’un transplumiste de haut vol comme toi ! Je n’aipas non plus soupçonné June d’avoir du poil au menton avant la révélation 😉

Je ne suis pas bas-alpin, Lephilo, même si j’ai vécu là-bas une aventure rigolote 😉

6. Le lundi 28 septembre 2020, 12:08 par Sacrip'Anne

C’était très chouette de jouer avec toi. Un peu moins quand tu m’as trompée avec Samir, mais bon. :D